Corps et science à La Chapelle

L’histoire de notre quartier vue au travers du filtre du sport, de l’hygiène, de la santé. Retrouvez toutes les images sur le Flickr de La Chapelle Numérique : https://flic.kr/s/aHsmWcQ9JY

Championnat de France de Waterpolo 1922

Un puit artésien et une piscine

On commence en 1893 avec la proposition du député Arsène Lopin de révéler l’existence du puit artésien de la place Hébert.
Utiliser l’eau du puit pour remplir une piscine… Un plan audacieux et plein de panache.

Effort, réconfort et hygiène du corps

On continue avec l’accueil en 1922 des championnats de France de Waterpolo à la piscine Hébert.
Notons le costume de bain de nos athlètes. Les sportifs de haut niveau ont bien changé depuis…

Après l’effort, le réconfort d’une bonne douche.
Mais surtout : l’hygiène commune avant le sport !
Dès 1896, « le passage à la douche de propreté est exigé avant que le baigneur de soit admis à la piscine de natation ».

Pour s’assurer que chacun se soumette à l’obligation de douche, les cabines sont modernes et propose de l’eau tiède grâce à un réservoir de 4 000 litres.

Changement d’angle de vue.

A la croisée du corps, de la santé et de la science, la Pharmacie Centrale du 79 rue de La Chapelle servait tous les habitants du quartier à côté du cinéma et de la poste. Et le dentiste du 73 rue de la Chapelle traitaient toutes les maladies de la bouche et des dents en garantissant tous les travaux.

Enfin comment ne pas lier hygiène du corps, santé et science culinaire ?

Alors, Vol au vent maison au « Grand Restaurant Pépère » ?
Ou « Strichetti a la parmigiana » au restaurant Italien « chez Grégori » ?
A vous de choisir.

À bientôt sur la Chapelle Numérique : https://www.flickr.com/photos/lachapellenumerique/