Editeurs d’ailleurs

voie des indés 2021

La Voie des Indés 2021

Une édition quelque peu particulière que celle-là.

Au final, un seul des ateliers prévus a été annulé. Un prometteur et regretté atelier de traduction pour non-traducteurs qui devait être mené par Maïra Muchnik, traductrice de l’espagnol et du portugais auprès de Belleville éditions.
« Editeurs d’ailleurs », c’est donc le point commun des deux maisons d’édition invitées pour cette 6e édition, Belleville Editions et les Editions ça et là.

Au final, un seul des ateliers prévus a été annulé. Un prometteur et regretté atelier de traduction pour non-traducteurs qui devait être mené par Maïra Muchnik, traductrice de l’espagnol et du portugais auprès de Belleville éditions.
« Editeurs d’ailleurs », c’est donc le point commun des deux maisons d’édition invitées pour cette 6e édition, Belleville Editions et les Editions ça et là.

Les maisons invitées

Belleville Editions

Belleville éditions ouvre des fenêtres sur l’ailleurs

« Nos textes ont été dénichés sur place, au fil de rencontres et de voyages. Nos auteurs sont les porte-voix de leur pays.
Belleville éditions publie une littérature étrangère populaire. Des textes humains et sans filtre pour une meilleure compréhension du monde. Belleville a choisi des territoires moins défrichés et ses premiers titres donnent la parole à des hommes et des femmes d’Amérique latine, du Moyen-Orient, d’Europe du Sud-Est et des Balkans. La maison existe depuis 2015. »

Retrouvez l’interview de Dorothy Aubert :

Edition Cà et Là

Créées en 2005, les Éditions çà et là sont spécialisées dans l’édition en langue française de bandes dessinées d’auteurs étrangers.

« Les choix éditoriaux se portent vers des chroniques intimistes, autobiographiques, autofiction, des fictions ancrées dans la réalité. »

Retrouvez l’interview de Serge Ewenzcyck :

Tout un programme!

Le public pouvait entrer dans la bibliothèque et choisir des documents sans toutefois y rester, ce qui a permis à l’exposition des dessins de Mana Neyestani, « Tout va bien ! », d’être vue du public.
L’atelier Mini-Fanzines avec l’illustratrice Li-chin Lin s’est mué en tutoriel en ligne entièrement réalisé par Li-Chin, depuis chez elle.

A regarder là :

La rencontre avec Mana Neyestani et la visite de son exposition s’est transformée en discussion déambulatoire avec son éditeur, Serge Ewenzcyck.

A voir ici :

Couverture de La Complainte de la limace

Vous pouvez également retrouver la lecture dessinée ci-dessous. Il s’agit d’une lecture proposée par Dorothy Aubert, éditrice de Belleville éditions, d’extrait du roman La Complainte de la limace, de Zahra Abdi. Une projection d’illustrations réalisées par Mana, en direct, a accompagné la lecture.

A voir ici:

Couverture de Sainte Caboche

Belleville éditions nous a par ailleurs fait découvrir le livre « connecté » au travers de Sainte Caboche… Si Dorothy nous a expliqué que c’était un gros, très gros travail, franchement nous on a beaucoup aimé. Et un conseil, si vous aimez le Brésil, foncez sur Sainte Caboche !

Et retrouvez les contenus connectés (anecdotes, cartes, recettes, photos…) là : https://notes.belleville-editions.com/livre/caboche/

De belles rencontres à nouveau pour ce cycle, la découverte encore d’aspects du travail d’éditeur, d’auteur, d’illustrateur…

Des questions aussi : la numérisation des animations permet de pallier temporairement à l’impossibilité d’accueillir du public. Mais ne touche malheureusement que les publics équipés de matériel informatique, or l’une des missions des bibliothèques est de favoriser l’accessibilité de tous aux collections, aux animations, au lieu etc…